Actualites

CONFERENCIAS SOBRE AMERICA LATINA EN ABRIL 2017

5 avril - 10h15 - Amphimax  351 - (Université de Lausanne) 
Comment construire la paix en Colombie: une perspective afro-féministe
Conférenciers: Francia Marquez activiste afro-colombienne, Prix national de Défenseur des Droits de l’Homme 2015  -  Mathias Reynard Conseiller National (PS-Valais) Président du Groupe Parlementaire Suisse-ALBA (Alliance Bolivarienne pour les Amériques)

 

5 avril - 18h - Géopolis 1620 -  (Université de Lausanne)
Le processus de paix colombien : des regards croisés
Conférenciers: Francia Marquez activiste afro-colombienne, Prix national de Défenseur des Droits de l’Homme 2015  -  Vincent Conus Direction Politique - DFAE, Responsable pour les relations Suisse-Colombie  -  Alicia Alfaro Ministra Plenipotenciaria, Mission Permanente de la Colombie aux Nations Unies  -  Attilio Bernasconi doctorant SSP en anthropologie sociale et culture

Conferencia de Mme Aline Helg : Le culte rendu à Bolívar, libérateur de l’Amérique latine

Nous vous invitons à une conferencia de Mme Aline Helg este sábado 1º de abril 2017, en el marco del Festival Histoire et Cité, sobre “Le culte rendu à Bolívar, libérateur de l’Amérique latine".

Aujourd’hui, Simón Bolívar continue de nourrir l’imaginaire latino-américain. Au Venezuela, il fait l’objet d’un véritable culte d’État, en particulier sous la présidence d’Hugo Chávez. Depuis les années 1840, des mouvements de droite, de gauche, fascisants ou de guérilla marxiste revendiquent son héritage. Mais quels liens entre ces récupérations politiques souvent contradictoires et la vision qu’à Bolívar de l’Amérique?

Mas información aquí:

https://histoire-cite.ch/programme/le-culte-rendu-a-bolivar-liberateur-de-lamerique-latine/

 

Lugar : Universidad de Ginebra, Uni Bastions, Salle B101.

Fecha y hora : samedi 1 avril 2017, de 12h45 à 13h45

Expo Art en mouvement: devenir Ecuador

 

L’Unité d’espagnol et le Département d’histoire générale de la Faculté des lettres, en collaboration avec la Mission permanente de l’Equateur auprès de l’ONU à Genève, vous invitent

au vernissage de l’exposition

ART EN MOUVEMENT: DEVENIR ECUADOR
ARTE EN MOVIMIENTO: DEVENIR ECUADOR

Jeudi 13 octobre 2016 à 18h30

Présentation et visite guidée par Carlos Jáuregui et Tatiana Botero, professeurs à l’Université de Notre Dame (Indiana) et co-auteurs de l’exposition.

Ainsi qu’aux visites guidées gratuites:
Les 18 et 25 octobre de 12h30 à 13h30.
Inscription

Cette exposition interactive, qui a déjà été montrée aux Etats-Unis et à Quito, porte sur la peinture murale Ecuador(1952). Œuvre du peintre équatorien Oswaldo Guayasamín, l’un des artistes latino-américains les plus importants du XXe siècle, cet ensemble constitué de cinq panneaux, originellement mobiles afin de permettre leur agencement libre, est aujourd’hui exposé dans la Capilla del Hombre à Quito. Il fait partie d’une collection de 103 tableaux commandés par le gouvernement équatorien dans les années 1950 afin de symboliser l’intégration harmonieuse de la nation équatorienne par le métissage de sa population. Conçu comme un artefact mobile permettant plus de 30’000 configurations, Ecuador a pourtant été, au fil de l’histoire politique et idéologique du pays, figé dans un cadre.

Dans l’exposition présentée à Uni Carl Vogt, le public pourra découvrir une reproduction du mural encadré, ainsi qu’une projection affichant de manière aléatoire les permutations possibles de ces panneaux. Il pourra aussi mettre en mouvement les divers panneaux depuis un écran tactile et jouer ainsi avec leurs multiples agencements — qui sont aussi ceux de la nation équatorienne, toujours en mouvement.
L’exposition est elle-même en mouvement, puisqu’elle a voyagé aux Etats Unis et en Équateur avant d’être présentée à Genève.

Journée d’étude: Cultura, historia y literatura en torno a la obra de Oswaldo Guayasamín 
Vendredi 14 octobre de 9h30 à 17h 
Programme

Site web de l’exposition

 

 

Posición de la Sociedad Suiza de Americanistas sobre "Area Studies"

Sabine Kradolfer (miembro SAG-SSA) trabajó junto con Daniel Künzler, Anne Mayor y Thomas Herzog en la redacción del documento de posición sobre los Area Studies. La ASSH ya está distribuyendo la publicación que contiene ese documento. Pueden encontrar el texto completo del documento que fue redactado en esa ocasión en la páginas 57 a 70 de la publicación ASSH. Para obtener una copia, por favor abre este ENLACE.

Coloquio internacional : Derecho y politicas para pueblos indigenas y poblaciones afrodescendientes : desafìos en la investigaciòn transdisciplinaria y colaborativa

FECHA

Lunes 4 de Julio 2016  de 9h30 a 17h00.

Martes 5 de Julio 2016: de 09h30 a 17h00.

LUGAR: Edificio Géopolis, UNIL (UNIVERSIDAD DE LAUSANNE), Mouline - 2235, Lausanne.

¿COMO LLEGAR HASTA ALLI? Véase: https://www.unil.ch/acces/fr/home.html

 

Esta jornadas se llevará a cabo en español ya que contaremos con colegas y representantes indígenas y afrodescendientes latinoamericanos.

El coloquio alternará entre:
-    Talleres o sesiones de discusión de problemáticas entre estudiantes graduados, activistas, académicos, etc. que se centraron en casos concretos de investigación presentados en unos 10 minutos; y
-    Sesiones plenarias con conferencias magistrales y sesión de preguntas y respuestas (en español y francés).

Durante  estas  jornadas  se  explorarán  diversas  experiencias  y  formas  de  conformar  proyectos  de investigación  académica  que  incorporen  interlocutor es  indígenas  y  afro-descendientes (quienes pueden   ser   o   no   académicos), así   como   activistas   y   colaboradores   de   comunidades   y   organizaciones.  Los  talleres  y  paneles  incluirán  la  participación  de  investigadores  jóvenes  y  estudiantes  de  posgrado  así  como  investigadores  senior con  amplia experiencia  en    investigación colaborativa,   quienes  no  sólo  estimularán  el  debate  sino  que  también  compartirán  aprendizajes
sobre estrategias de elaboración de proyectos conjuntos   más ambiciosos.   
La organización de este evento es posible gracias al soporte económico del Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI-Suiza) en el marco de los Seed Money Grants para Latinoamérica y  el  Instituto  de  Ciencias  sociales  de  la  Universidad  de  Lausanne,  del  Instituto  de ciencias sociales de la Universidad de Lausanne y de la Sociedad Suiza de Americanistas.

Este coloquio está organizado bajo los auspicios del LACS y del LACCUS, dos laboratorios del Instituto de ciencias sociales de la Universidad de Lausanne.

Para información on-line, véase (el link sobre el programa esta abajo de la página): https://www.unil.ch/getactu/wwwlaccus/1466064555750/

Para quienes quiere participar, rogamos que se inscriban POR EMAIL antes del 30 de junio a Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., es muy importante por razones de organización.

EL PROGRAMA COMPLETO ESTA DISPONIBLE EN ESTE ENLACE

Organizan:
Sabine Kradolfer, Universidad de Lausanne
Aline Helg, Universidad de Ginebra
Claudia Briones, IIDyPCa, CONICET y UNRN (Argentina)

 

Simposio: Falsificaciones en las Artes, las Letras y los Productos (3)

Tenemos el placer de anunciarles el simposio interdisciplinario sobre las falsificaciones en las artes, las letras y los productos.

FECHA: 17 y 18 de junio 2016.

Lugar: Universidad de San Gallen, sala 09-012, edificio de la Biblioteca Entrada superior, frente a Guisanstrasse 11, entrada principal, Dufourstrasse 50.

 

Nos encantaría contar con su presencia en el evento, cuyo programa encuentran en documento adjunto.

La jornada está abierta al público y será de asistencia gratuita. Por motivos de organización, les rogamos que se inscriban hasta el 15 de junio de 2016: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

ORGANIZA:

Centro Latinoamericano-Suizo CLS-HSG, San Gallen

Tfno.: +41 071 224 25 66 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.cls.unisg.ch

Descargar el PROGRAMA aqui

 

INTRODUCCIÓN
En las culturas occidentales, la autenticidad y la originalidad suelen considerarse valores autosuficientes, estrechamente ligados entre sí que pueden provocar dilemas y situaciones límite. Al mismo tiempo, la falsificación goza de un reconocimiento renovado: el mimetismo en la naturaleza, Jusep Torres Campalans en el género biográfico, Pierre Menard en la escritura, Elmyr de Hory en la pintura o el pirateado bolso Louis Vuitton siguen suscitando un amplio interés. Las letras, las artes y los productos industriales recurren a la falsificación como principio creador tan sugerente como subversivo. Al mismo tiempo, no se deja de reivindicar la importancia de la propiedad intelectual y el valor de lo auténtico. La era digital, por su parte, trae consigo nuevos desafíos que no solo atañen a las prácticas de patentar productos sino también la piratería y el plagio de trabajos académicos. Tematizar este debate promete llevarnos hacia una exploración dialéctica de sus tensiones. El congreso aborda la falsificación como zona crepuscular entre recurso artístico y práctica ilícita que saca a la luz nuevas dimensiones del siempre problemático vínculo entre la verdad y su ocultamiento.

FIN DE PARTIE POUR LA GAUCHE BRESILIENNE ?

VENDREDI, 13 MAI 2016 12h-14 h

UNI BASTIONS, SALLE B108

FIN DE PARTIE POUR LA GAUCHE BRESILIENNE ?

L'ETAT DE LA DEMOCRATIE AU BRESIL

Par Armelle Enders

Université Paris-Sorbonne et Université de Genève

Contact:

FACULTE DES LETTRES

UNITE DE PORTUGAIS

Nazaré Torrão : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

CONFERENCE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET EXTRACTION MINIÈRE CHEZ LES Q’EROS DES ANDES

Dans le cadre du séminaire “Comprendre le monde andin (Pérou, Bolivie, Equateur). Politique, société et ethnicité, XIX-XXème siècles » organisé par Ombeline Dagicour (DEPARTEMENT D'HISTOIRE GENERALE DE LA FACULTE DES LETTRES DE LA UNIVERSITE DE GENEVE),

image1
LE DR. GEREMIA COMETTI

(Fondation Nationale Suisse, chercheur invité au Laboratoire d’Anthropologie Sociale- EHESS/Collège de France (Paris). Auteur de Lorsque le brouillard a cessé de nous écouter » Changement climatique et migrations chez les Q’eros des Andes péruviennes. Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Oxford, Wien: Peter Lang, publié en 2015).

Donnera la conférence :

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET EXTRACTION MINIÈRE CHEZ LES Q’EROS DES ANDES

RÉSUMÉ: À travers un travail ethnographique chez les Q’eros des Andes péruviennes, cette communication vise à montrer l’importance d’intégrer dans les études conventionnelles sur les impacts du changement climatique, les points de vue des sociétés directement concernées. Ces réflexions seront élargies en intégrant dans l’analyse la question du secteur extractif – toujours plus expansif – au Pérou et dans la région de Cuzco. L’objectif principal de la communication sera de repenser les relations entre êtres humains et non humains afin de mieux comprendre comment les sociétés andines conçoivent et réagissent face aux mutations rapides de leur environnement.

Lieu/date : SALLE MR040, UNIMAIL, PLACE DE PLANPALAIS, GENEVE - Lundi 4 AVRIL, DE 16H15 A 18H00

Les Cafés de l'Histoire: "Plus jamais esclaves"

Les Cafés de l'Histoire 

Payot Librairie et la Maison de l'histoire vous convient aux Cafés de l'Histoire :

Avec Aline Helg (UNIGE) pour son ouvrage "Plus jamais esclaves".

Débat animé par Bouda Etemad (UNIL).

 

« Plus jamais esclaves ! ».


Dans le cadre des Cafés de l’Histoire organisés en partenariat avec Maison de l’Histoire (UNIGE), Payot Libraire reçoit au café «La Semeuse» de sa librairie du centre-ville l’historienne Aline Helg, professeure à l’Université de Genève.


Son récent ouvrage Plus jamais esclaves !, qui révèle la genèse sur trois siècles de la libération des esclaves dans les colonies du Nouveau-Monde, bouleverse totalement la vision communément admise jusqu’ici de la prépondérance des mouvements abolitionnistes : le débat, animé par Bouda Etemad (UNIL), ne devrait pas manquer de révélations passionnantes ! 

ENTREE LIBRE

Jeudi 17 mars 2016 | 18h00 | Payot Libraire - Rive Gauche

Rue de la Confédération 7, 1204 Genève

 

« Plus jamais esclaves ! »  Editions La Découverte .

Longtemps, l’émancipation des esclaves fut considérée comme l’oeuvre des abolitionnistes, libéraux et blancs ; comme un mouvement, en somme, impulsé au sein même des pays responsables de la condition servile. Dans ce livre, qui fait pour la première fois le grand récit des insoumissions et des rébellions d’esclaves en couvrant, sur plus de trois siècles, l’ensemble des Amériques, Aline Helg déboulonne cette version de l’histoire. Elle montre que, bien avant la naissance des mouvements abolitionnistes, une partie des millions d’esclaves arrachés à l’Afrique par la traite négrière et leurs descendants était parvenue à se libérer. Tel est l’enseignement majeur de ce livre, qui repose sur des sources états-uniennes, latino-américaines, antillaises, britanniques, françaises et néerlandaises.De cet inventaire critique sans précédent d’une historiographie en renouveau constant depuis trois décennies, il ressort une réalité qui dépasse en force et en richesse toutes les idées reçues. Les esclaves ont en effet rarement opté pour la révolte massive, comme à Saint-Domingue, puis dans les Antilles britanniques de la Barbade, Démérara et la Jamaïque ; ils ont le plus souvent exploité les failles du système, à l’échelle locale ou globale, pour gagner leur liberté. C’est la force de l’ouvrage pionnier d’Aline Helg de faire ressortir ces stratégies destinées à renverser subrepticement un rapport de forces qui, dans son écrasant déséquilibre, ne laissait a priori rien espérer.Sans magnifier le rôle des esclaves ni occulter les limites de leurs actions, ce livre offre une leçon d’espoir. Il montre que l’esclavagisme déshumanisant n’est pas parvenu à empêcher que des hommes, des femmes et des enfants accèdent, par leurs propres moyens, à la liberté.

 

L'auteur

Après avoir enseigné à l’université du Texas, l’historienne Aline Helg est désormais professeure à l’université de Genève. Elle a publié "Liberty and Equality in Caribbean Colombia, 1770-1835" (2004) et "Our Rightful Share. The Afro-Cuban Struggle for Equality, 1886-1912" (1995), tous deux lauréats du prix de l’American Historical Association.

Aline Helg a obtenu son doctorat de l'Université de Genève (1983), où elle est professeur d'histoire depuis 2003. Elle a également enseigné à l'Universidad de los Andes (Bogota) et l'Université du Texas à Austin (1989-2003). Elle a reçu des subventions de recherche en Suisse par la Caisse nationale et le ministère des Affaires étrangères, et aux Etats-Unis par le Humanities National Center, l'Université du Texas, la Fondation nationale pour les sciences humaines, l'American Philosophical Society, et la Ford, Mellon et les fondations Rockefeller. Ses domaines d'études sont les Amériques et le monde atlantique depuis les guerres d'indépendance, la diaspora africaine, l'origine ethnique, le racisme et les droits civils par rapport. Elle a publié civilisateur Le Peuple et anciens les élites. L'éducation en Colombie, 1918-1957 (Paris, 1984), également en espagnol La educación en Colombie, 1918-1957 (Bogotá, 1987 et 2001). Son deuxième livre, Notre Rightful Partager. La lutte afro-cubaine pour l'égalité, 1886-1912 (Chapel Hill, 1995), également dans la traduction espagnole comme Lo que nos CORRESPOND: La lucha de los negros mulatos y en Cuba, 1886-1912 (La Havane, 2000), a reçu prix de l'American Historical Association, l'Association des historiens des Caraïbes, et l'Association des études des Caraïbes. Liberté et égalité du Dr Helg dans les Caraïbes Colombie, 1770-1835 (Chapel Hill, 2004, sera bientôt publié en espagnol) a également été récipiendaire d'un prix de l'American Historical Association. Elle a publié des chapitres dans des volumes édités et articles en études comparatives dans la société et d'histoire, Colonial américaine Historical Review latine, Ethnohistoire, Journal of Latin American Studies, Revista de Indias, l'esclavage et l'abolition, América Negra, Cuadernos de Historia Contemporánea, et Revista Iberoamericana . Elle travaille actuellement sur un nouveau livre, Après l'esclavage: unité et diversité des Amériques noires de l'abolition à la mondialisation, qui sera publié par André Versaille à Bruxelles.

 

 

LECTURE: THE MAYA IN THE DIGITAL AGE - DIE MAYA IM DIGITALEN ZEITALTER

VORTRAG - ETHNOLOGIE FASSBAR

MUSEUM DER KULTUREN BASEL

 

DIE MAYA IM DIGITALEN ZEITALTER

THE MAYA IN THE DIGITAL AGE

02. März 2016, 18.00 - 20.00 Uhr
March 2, 2016, 06.00 - 08.00 p.m.
Museum der Kulturen Basel, Münsterplatz 20, 4051 Basel

Die hölzernen Türsturze aus Tikal gehören zu den wichtigsten Kunstwerken der vorspanischen Maya. Wir diskutieren über den neusten Stand zur Forschung ihrer Hieroglyphentexte und Bildwerke und stellen ein neues digitales Dokumentationsprojekt zur Analyse der bekannten klassischen Maya-Texte vor, das zur Herstellung eines digitalen Wörterbuchs führen wird.

Mit Christian Prager, Sven Gronemeyer und Elisabeth Wagner, Forschungsprojekt „Textdatenbank und Wörterbuch des Klassischen Maya“, Universität Bonn. Moderation: Alexander Brust.

Eintritt (gemäss Tarifstruktur)

The wooden lintels from Tikal are amongst the most significant works of art created by the pre-Hispanic Maya people. We discuss the newest research findings concerning the hieroglyph texts and accompanying imagery and present a new digital documentation project designed to analyse the classical Mayan texts with the aim of compiling a digital dictionary.

With Christian Prager, Sven Gronemeyer and Elisabeth Wagner, research project “Text Data Base and Dictionary of Classical Maya”, University of Bonn. Panellist: Alexander Brust
> in german

Link zur Veranstaltungsreihe "Ethnologie fassbar"
Museum der Kulturen Basel | Münsterplatz 20 | 4051 Basel | T +41 61 266 56 00 | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

GRASPING ANTHROPOLOGY

Every first Wednesday of the month, in the evening, we organize an interactive event called “Grasping Anthropology”. The idea is to present an anthropological topic of interest, discuss current societal issues and tell stories from a fresh or at least different perspective, offering new and often surprising ways of looking at our everyday life.

The speed of political and socio-cultural change has stepped up a gear over the last few years – whether this is actually the case or only felt so is anyone’s guess. The term “unbelievable” is on everyone’s lips, signalling individual as well as collective astonishment, maybe even the feeling of losing control. Triggering mixed feelings, even anxiety, lies in the nature of change. The event “Grasping Anthropology” is a special form of mediation and outreach. In guided tours, gallery talks, discussions, workshops, concerts, readings, etc. we shed light on a wide range of culturally and socially relevant topics – in context and in a coherent and comprehensible way. Engagement with the audience and lively discussions on current issues, exhibitions, exhibited objects or the museum as such is what our curators and guest speakers expect, or at least hope for. In this way both sides profit from the exchange, making things which at first appear unbelievable, easier to grasp.

TOP